Lara Almarcegui

Carrière Richeaume, Puyloubier, décembre 2017, voyage repérage de Lara Almarcegui, crédit photo : voyons voir
1 / 2

Vit et travaille Ă  Rotterdam

Résidence : Carrière et tuilerie Monier, Puyloubier / Marseille, une résidence labellisée par le Ministère de la Culture

Exposition(s) : Rencontre publique le 11 mai, de 15h à 17h, à la Tuilerie Monier dans le cadre du Parcours Joliette du Printemps de l'Art Contemporain 2018 (réservation obligatoire)

••• Site de la galerie Mor Charpentier

Tuilerie Monier - Art & monde du travail

Le travail que Lara Almarcegui développe depuis près de vingt ans questionne la frontière entre le renouvellement et le déclin des villes, en cherchant à mettre en lumière des éléments du monde urbain qui échappent souvent au regard. D’une part, l’artiste s’intéresse à des espaces abandonnés, des structures en phase de transformation, en questionnant l’état actuel de construction, développement, usure et dégradation de zones périphériques. D’autre part, elle tente de décrypter les liens multiples qui existent entre architecture et urbanisme, en établissant un discours sur les différents éléments qui constituent la réalité physique d’un paysage urbain en constante transformation.

Pour la première fois en résidence dans le sud-est de la France, Lara Almarcegui réalise une résidence dans la dernière tuilerie de la Région appartenant au groupe Monier. Une occasion de questionner les territoires des 15ème et 16ème arrondissements de Marseille.

................

Lara Almarcegui a représenté l’Espagne à la 55ème Biennale de Venise, en 2013.

Son travail a fait l’objet d’expositions personnelles dans des institutions à travers le monde comme le Gypse, Casino Luxembourg Forum d’art Contemporain (2015),Kunsthaus Baselland, Bale52015),De Ateliers Debut Series, Gemeentemuseum Den Haag(2015), , AV Festival Newcastle, Royaume-Uni (2014); le CREDAC, Ivry sur Seine, France (2013); le MUSAC, León, Espagne (2013); le Stedelijk Museum Den Bosch, Pays-Bas (2012); la Künstlerhaus Bremen, Allemagne (2012); TENT, Rotterdam, Pays-Bas (2011); Palais de la Sécession, Vienne, Autriche (2010); Ludlow 38, New York, États-Unis (2010); le FRAC Bourgogne, Dijon, France (2004); Le Grand Café, Saint Nazaire, France (2003); INDEX, Stockholm, Suède (2003).

Elle a également participé à de nombreuses expositions collectives dans des lieux tells que le Musée d’art moderne et contemporain de Trente et Rovereto, Italie; la Kunsthause de Dresde, Allemagne; Haus Lange, Krefeld, Allemagne (2014); la 1ère triennale d’Aichi, Nagoya, Japon (2013); Manifesta 9, Genk, Limbourg, Belgique; Art and the City, Zurich, Suisse; le Musée des Beaux-Arts, Umea, Suisse (2012); le Museo Tamayo, Mexico, Mexicque; Creative Time, New York, États-Unis; le Beirut Art Centre, Beyrouth, Liban; Boijmans van Beuningen, Rotterdam, Pays-Bas (2011); la 8ème biennale de Taipei, Taïwan (2010); la 8ème biennale de Sharjah, Émirats Arabes Unis (2007), parmi d’autres.

Les œuvres de Lara Almarcegui font partie d’importantes collections publiques et privées, incluant le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, Madrid, Espagne; la Fundacíon La Caixa, Barcelone, Espagne; le MUSAC, Leon, Espagne; le CGAC, Saint-Jacques-de-Compostelle, Espagne ; le FRAC Piémont, Turin, Italie; le Króller-Müller Museum, Otterloo, Pays-Bas; Les Abattoirs, Toulouse, France; le FRAC Bourgogne, Dijon, France; le FRAC Alsace, Sélestat, France, et bien d’autres.