Emilie Perotto

Emilie Perotto - Welcome to Richwood3, DREmilie Perotto - Welcome to Richwood2, DR
1 / 2

NĂ©e en 1980 - vit et travaille entre Marseille et Lyon

Résidence : Centre Richebois, Marseille 16ème

Exposition(s) : Exposition du 13 mai au 30 septembre 2015

Centre Richebois

Welcome to Richwood

De l’automne 2014 au printemps 2015, chaque quinze jours, Emilie Perotto a travaillé une journée entière au Centre Richebois. Elle a mené des ateliers de sculpture participatifs, avec des résidents en situation de handicap, bénéficiaires d’un stage de réadaptation professionnelle. 

Le Foyer , 2015
polystyrène, mortier, chaux, pigment, pierre, roue de vélo
Ensemble de sculptures réalisé sous la conduite de l’artiste par Franck Adaissi, Franck Aiello, Maguette Aloi, Malek Chekfa,  Frédéric Crus-Gusi, Marie–Lucie Mamberti , Karine Maurel, José Robaldo Semedo, Kader Sadelli.

D'octobre à avril, nous avons travaillé à constituer un foyer. Est-il le vestige d'un ancien feu ou au contraire en construction? De quoi est-il composé ?L'essentiel a été pour nous de cerner l'espace du foyer par des formes figurant des pierres. À l'intérieur de ce territoire délimité, toutes les formes sont à interpréter, tous les récits sont à inventer.

Cependant, le plus important à percevoir n'est pas ce que cette sculpture collective représente, mais comment elle s'est construite. Chaque fragment de polystyrène recouvert de mortier ou de chaux est passé de main en main pour être travaillé. Sans organisation préétablie, c'est avec évidence que chacun a trouvé sa place, a utilisé ses compétences, a appris des autres. Notre foyer célèbre concrètement notre temps partagé, ensemble.

« Lucienne, Marc, Mathias, Marc, Lucienne », 2015
5 éléments en fonte d’aluminium

À partir de ce travail commun, avec son expérience des ateliers et son lien avec les stagiaires l’artiste a mené sa recherche personnelle de création en construisant un dispositif d’assises pour inviter chacun à s’installer autour de ce foyer et bénéficier en plus d’un point de vue exceptionnel sur le paysage maritime environnant.

Poursuivant son travail autour de la bûche de bois comme objet transitionnel, Emilie Perotto a choisi l’ancienne sculpture-siège qui représente une souche d’arbre épurée. Son désir était de la reproduire, en sélectionnant certains détails qui éloigneraient la sculpture finale de son référent végétal. Faisant écho à l’idée du foyer des stagiaires, l’artiste poursuit le lien avec Debout les morts, le roman de Fred Vargas [1995, 2000, éditions J'ai lu].

Pour cette création en extérieur, Emilie Perotto a porté son choix sur la technique de fonte en alu-minium brut qui fait écho à la dalle de béton de la terrasse qui accueille le travail. Ainsi le cercle formé par les 5 souches similaires, mais uniques, vient entourer la sculpture collective des stagiaires et compléter leur création. 

…….

Née en 1980, Émilie Perotto vit et travaille à Lyon et Marseille.  

 Expositions personnelles et récentes : 
-  2012, « Le cimetière des éléphants ou Les oiseaux se cachent pour mourir » Lycée Carnot, Cannes, programmation du Frac Paca. 
- 2013,  « Lent Dehors » au Château de Servières, Galerie des Ateliers municipaux de la ville de Marseille. En 2012, « Le cimetière des éléphants ou Les oiseaux se cachent pour mourir » Lycée Carnot, Cannes, programmation du Frac Paca. 

En 2012, Emilie Perotto a été accueillie en résidence voyons voir au Château Grand Boise (Trets)