Emilie Losch

Sculpture Fractale, Emilie Losch, 2016Sculpture Fractale, Emilie Losch, 2016Sculpture Fractale, Emilie Losch, 2016Sculpture Fractale, Emilie Losch, 2016Sculpture Fractale, Emilie Losch, 2016Sculpture Fractale, Emilie Losch, 2016Sculpture Fractale, Emilie Losch, 2016Sculpture Fractale, tubes en cuivre, 2014, création maison de la tour:le cube, ValaurieSculpture Fractale, tubes en cuivre, 2014, création maison de la tour:le cube, Valaurie 3Sculpture Fractale, tubes en cuivre, 2014, création maison de la tour:le cube, Valaurie 2
1 / 2

vit et travaille à Montpellier

Exposition(s) : Vendredi 9 juin : 14h-18h Accueil des groupes sur réservation / Samedi 10 juin : 17h-22h Inauguration avec cycles de performances et "Temps Fort" du Printemps de l'Art Contemporain / Dimanche 11 Juin : 14h-18h Accueil du public et cycles de performance

Folie(s) au Pavillon - Watergame #5

Née en 1984
Vit et travaille à Montpellier
Diplômée en 2009 de l’école supérieure des arts décoratifs de Strasbourg (ESAD)

Après un premier cursus à l’Ecole Supérieure des Beaux Arts Montpellier Méditerranée où elle développe un travail de peinture et de photographie, Emilie Losch rejoint les Arts Décoratifs de Strasbourg où elle se confronte à différentes techniques liées à l’objet. Sa formation polyvalente et transversale lui permet aujourd’hui de transformer la matière brute pour réaliser des projets à la frontière de l’art, de l’architecture et du design.


Ce qui interpelle l’artiste en amont de sa création, c’est la notion de « construction », comment les choses fonctionnent, s’agencent, croissent et existent.


Son intérêt se porte sur la production de l’homme (urbanisme, architecture, objets, machines…) mais aussi sur celui de la nature (cellules, ossatures, atomes, cosmos…). Les mathématiques font partie de son champ d’investigation pour leur potentiel esthétique et le rôle qu’elles jouent dans notre compréhension du monde (géométrie, volumes, fractales…).


À partir d’observations et d’interprétations plastiques, elle tisse ensuite des liens entre micro et macro, sérialité et unicité, et effectue des hybridations entre des domaines a priori dissociés pour créer un univers sensible qui invite parfois au toucher. Du plan au volume, de la maquette à l’installation en passant par l’objet à porter, le travail d’Emilie tente de confronter autrement le regard et le corps du spectateur à l’espace environnant.


Expositions récentes :
- Exposition « Ils dessinent tous », centre d’art contemporain de saint restitut (26), FR
- Exposition « Système Modulaires », Maison de la Tour, Valaurie (26), FR