Dominique Castell

Dominique Castell, " Volupté ",  2017, vidéo 6'46'', vue de l'exposition "Les salles oubliées", Château des Remparts, Trets Capitale dĂ©partementale de la Culture 2017Dominique Castell, " Grande réserve ", 2017, fusain et poussière du château sur papier en rouleau, 4 x 7,50 m, vue de l'exposition " Les salles oubliées ", Château des Remparts, Trets Capitale DĂ©partementale de la Culture 2017Dominique Castell, " Grande réserve ", 2017, dĂ©tail, fusain et poussière du château sur papier en rouleau, 4 x 7,50 m, vue de l'exposition " Les salles oubliées", Château des Remparts, Trets Capitale dĂ©partementale de la Culture 2017Dominique Castell, " El jardin", 2013, crayon de couleur et soufre d’allumette sur papier en rouleau, 350 x 4 m, salle des mariages, vue de l'exposition " Les salles oubliĂ©es ", Château des Remparts, Trets Capitale DĂ©partementale de la Culture 2017Dominique Castell, " El jardin", 2013, dĂ©tail, crayon de couleur et soufre d’allumette sur papier en rouleau, 350 x 4 m, salle des mariages, vue de l'exposition " Les salles oubliĂ©es ", Château des Remparts, Trets Capitale DĂ©partementale de la Culture 2017
1 / 2

Vit et travaille Ă  Marseille

RĂ©sidence : Ville de Trets et ChĂąteau des Remparts de Trets - Vernissage le 9 septembre 2017 Ă  partir de 16h

Exposition(s) : 9 septembre au 21 octobre 2017

••• Site internet de l'artiste

Les résidences 2017

" Les salles oubliées "

Une exposition itinĂ©rante au cƓur de la ville de Trets dans le cadre de Trets - Capitale provençale de la Culture et de la Saison du Dessin initiĂ©e par PAREIDOLIE.

À l’issue d’une immersion au cƓur de la ville de Trets et de son ChĂąteau, l’artiste Dominique Castell a imaginĂ© une dĂ©ambulation donnant Ă  voir autrement la CitĂ©.
Le parcours proposĂ© est ponctuĂ© par l’installation d’Ɠuvres Ă  dĂ©couvrir. Celles-ci rĂ©vĂšlent les caractĂ©ristiques qui sont apparues Ă  l’artiste comme essentielles Ă  dĂ©voiler.
En tant que vĂ©ritable tĂ©moins des siĂšcles qui se succĂšdent, les Ă©lĂ©ments altĂšrent le bĂąti, le recouvrent mais fatalement le protĂšgent. La matiĂšre qui anime l’immobile devient le seul repĂšre de son existence. En partant de ce postulat, les travaux de l’artiste nous invitent Ă  pĂ©nĂ©trer des lieux qui d’ordinaire s’avĂšrent infranchissables. Les dĂ©couvrir du bout du regard, en questionner le sens ou l’histoire, telle est la portĂ©e de ce cheminement.

Depuis la porte de Clastre, la chasseuse des remparts vous guidera au cƓur des rues Ă©troites de Trets jusqu’au chĂąteau.