Keita Mori

Keita Mori, " Strings ", 2017, vidĂ©o 12mm, courtesy de l'artiste et Ă  la Galerie Catherine PutmanKeita Mori, " Network ", 2017, Ɠuvre extĂ©rieure, fil de coton, colle, mur de l'ancienne centrale de Saint-Chamas.
1 / 2

Vit et travaille Ă  Paris

RĂ©sidence : Ville de Saint-Chamas - Vernissage le 20 octobre 2017 dĂšs 18h00

Exposition(s) : 21 octobre au 30 novembre 2017. Parcours à réaliser, depuis le 10 rue Auguste Fabre (Ancienne Poudrerie de Saint-Chamas). Oeuvre extérieure visible H24, espace vidéo et atelier Look & Listen ouverts les 9, 16 et 23 novembre 2017 et les samedis sur RDV

••• Site internet de l'artiste

Les résidences 2017

Bug report's factory

Fruit de cinq semaines passĂ©es en immersion au cƓur du village de Saint-Chamas, la dĂ©ambulation pensĂ©e par l’artiste Keita Mori propose au public de dĂ©couvrir son travail sous diffĂ©rents aspects : dessin dans l’espace et en atelier, vidĂ©o. Le public est invitĂ© Ă  dĂ©rouler le “fil” d’une histoire, mĂ©taphore nĂ©vralgique et point de dĂ©part au geste crĂ©atif de l’artiste, tout en dĂ©couvrant une lecture sensible du patrimoine industriel et historique de la commune. Le cheminement se fait tout en douceur depuis la cour bordant l’ancienne centrale de la ville, autrefois centre d’alimentation de la poudrerie, jusqu’à l’espace vidĂ©o situĂ© sous les toits d’un des bĂątiments et l’atelier d’Yifat Gat (Look & Listen), adjacent. Une maniĂšre originale et poĂ©tique de dĂ©couvrir ce site remarquable. Suivez les flĂšches !

...............................
NĂ© en 1981 Ă  Hokkaido (Japon)
Vit et travaille Ă  Paris

« Depuis 2011, Keita Mori dĂ©veloppe une technique spĂ©cifique et rĂ©currente qui se situe entre le wall drawing, le dessin et l’installation in situ. Des constructions Ă  l’aspect architectural sont « dessinĂ©es » par l’artiste Ă  l’aide de fils collĂ©s au pistolet, ou sur mur, ou sur support, Keita Mori ne procĂšde Ă  aucune esquisse, ce qui donne aux Ɠuvres une coloration performative. De plus, au vu de la complexitĂ© des espaces et architectures dessinĂ©es, l’artiste semble jouer simultanĂ©ment avec les idĂ©es de virtuositĂ© et de professionnalisme.
En effet, le rendu des Ɠuvres emprunte Ă  l’esthĂ©tique du dessin architectural et du rendu filaire en 3D, que l’on rencontre en Ă©tude, dans l’univers numĂ©rique ou dans celui de la science-fiction.
Reprenant une des traditions les plus classiques du dessin, Keita Mori dĂ©ploie des formes extrĂȘmement complexes avec la plus grande Ă©conomie de moyen. (...)
Les Ɠuvres de la sĂ©rie dĂ©veloppĂ©e depuis 2011 comportent toutes le titre Bug report. Le bug correspond Ă  un aspect de chaque dessin, oĂč la structure semble se dĂ©liter, Ă©clater. On peut se demander si cet Ă©clatement relĂšve de l’incomplĂ©tude et de la logique du fragment ou plutĂŽt d’une complexitĂ© encore plus grande-rĂȘvĂ©e-d’un monde plus intriquĂ©, de structures successives et d’autres dimensions possibles. (...) »

© Marion Dana & Corentin Hamel
Extraits du texte de l’exposition « Salon de Montrouge », Montrouge, 2016

Remerciements :
Les services culture, communication, technique de la Ville de Saint-Chamas.
Les Ă©quipes de l’Office de Tourisme, de la Base Nautique et de l’école Maternelle de la commune.

MĂ©diathĂšque / ArtothĂšque Intercommunale de Miramas

Les associations, les structures et personnes partenaires :
Look & Listen, Id Méditerranée, Empreinte, la famille Rovellotti, Catherine Milhiet, Benjamin Beugnies.

L’EHPAD La Pastourello – Maison de retraite de Saint-Chamas
Korian - Les Alcides, établissement spécialisé